Formations    Médiathèque  
INFO IMPORTANTE : Promo de Noël ! Du 25 Novembre au 19 Décembre, bénéficiez de 20% de remise sur toutes nos formations (sauf cycles de Naturopathie 2ème et 3ème année) avec le code promo NOEL22. Offre valable sur une ou plusieurs formations dans une seule et même commande, pour un financement personnel
INFO IMPORTANTE : Promo de Noël ! Du 25 Novembre au 19 Décembre, bénéficiez de 20% de remise sur toutes nos formations (sauf cycles de Naturopathie 2ème et 3ème année) avec le code promo NOEL22. Offre valable sur une ou plusieurs formations dans une seule et même commande, pour un financement personnel

MÉDIATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Médiathèque

FORMULE santé et bien-être
Varicelle


Domaine CutanéeAnti bactérienAnti inflammatoireAnti viralAntiprurigineuxVoie Cutanée


debutantabordable6mois15mnManipuler avec précautionsenfantadolescentadultesenior


Description du cas

La varicelle est une maladie infectieuse courante chez les enfants. Causée par un virus de la famille des Herpes viridae, le varicelle-zona, elle se manifeste par une éruption de boutons roses qui se transforment en lésions vésiculeuses contenant un liquide transparent dans de petites cloques. Cette éruption cutanée peut s’accompagner de démangeaisons très désagréables, laissant de petites cicatrices sur la peau si elles sont grattées ou arrachées. Mais heureusement, ces boutons caractéristiques finissent par sécher et guérir spontanément au bout de quelques jours.
Très contagieuse, la varicelle se transmet surtout par l’air que l’on respire (le virus varicelle-zona peut survivre quelques heures à l’air libre), en inhalant des gouttelettes de salives contenant le virus, ou lors d’un contact avec un malade, en touchant par exemple des lésions infectées. Les enfants gardés en collectivité (crèche, école, colonie de vacances) ont toutes les chances de contracter la maladie si l’un d’entre eux est contaminé. Les personnes infectées sont contagieuses deux jours avant l’apparition des premières plaques roses, et ne savent donc pas qu’elles sont porteuses du virus.
Souvent, la fièvre et les courbatures sont les premiers symptômes de la maladie, et peuvent faire penser à d’autres pathologies virales comme la grippe ou le rhume. Les poussées boutonneuses ne surviennent que deux jours plus tard et permettent alors d’établir un diagnostic plus précis.
En général, la varicelle est une affection bénigne qui ne laisse aucune séquelle, mais les adultes peuvent être plus sévèrement touchés, ainsi que les personnes présentant une déficience du système immunitaire (leucémie, sida…). Bien souvent, le plus grand risque de complication est une surinfection bactérienne des lésions grattées, mais certaines complications plus graves peuvent survenir, comme la pneumopathie varicelleuse, les manifestations neurologiques ou le syndrome de Reye dans de très rares cas. Toutefois, le virus varicelle-zona ne disparaît jamais totalement du corps puisqu’il reste endormi dans les ganglions nerveux, pouvant causer le zona lorsqu'il se réveille.




Contenants

Flacon brun DIN18 de 30ml (unité - sans bouchon)
Bouchon DIN18 pour huiles grasses flacons de 5 à 100 ml



Varicelle

Ingrédients

IngrédientPourcentage
(%)
Pour
30 mL

HUILE ESSENTIELLE Melaleuca quinquenervia (Niaouli)

103 mL

HUILE ESSENTIELLE Cinnamomum camphora cineoliferum (Ravintsara)

154.5 mL

HUILE ESSENTIELLE Cistus ladaniferus (Ciste ladanifère)

51.5 mL

HUILE ESSENTIELLE Melaleuca leucadendron cajuputii (Cajeput)

103 mL

HUILE ESSENTIELLE Lavandula angustifolia (Lavande de Haute-Provence)

103 mL

MACERAT (OLEAT FLORAL) Calendula officinalis - Prunus amygdalus ou Olea europaea (Calendula)

5015 mL


Préparation

Dans un flacon en verre teinté de 30 ml, ajouter chacune des huiles essentielles citées avant de compléter avec le macérat de Calendula. Après avoir bien refermé le flacon, homogénéiser la préparation en lui faisant faire des rotations sur lui-même.




Varicelle

Utilisation

Appliquez quelques gouttes de ce mélange sur les boutons de varicelle 5 à 6 fois par jour, pendant 7 jours.
Il est possible de compléter cette formule en prenant les hydrolats suivants par voie orale, à raison de 3 cuillères à soupe dans un verre d'eau 3 fois par jour :
- HYDROLAT Cinnamomum camphora cineoliferum
- HYDROLAT Coriandrum sativum



Précautions d'usage

HE Ciste Ladanifère :
- A cause de la présence de cétones, il est préférable de ne pas utiliser cette HE à forte dose et sur une longue période car elle deviendrait toxique pour le système nerveux.
- Déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu'aux jeunes enfants.
- Pour les femmes enceintes de plus de 5 mois et les enfants à partir d'1 an, l'utilisation du ciste est cependant possible mais des mesures de précaution sont à prendre : l'application se fait uniquement par voie cutanée et sur une surface de peau réduite.
- L'huile essentielle de ciste est contre-indiquée avec les traitements anticoagulants.
HE Niaouli :
- Prudence chez la femme enceinte ou pour les femmes sensibles aux cycles courts et abondants ou dans le cas de pathologies hormono dépendantes (action œstrogène-like du viridiflorol).



Conseils complémentaires

- Il est important de calmer les démangeaisons et d’empêcher l’enfant de triturer ou de gratter ses boutons, pour éviter le risque de surinfection bactérienne et de cicatrices disgracieuses. Il peut être nécessaire de couper les ongles de l’enfant et de nettoyer ses doigts avec un savon adapté.
- Certains médicaments comme l’ibuprofène ou l’aspirine ne doivent pas être administrés à une personne infectée par la varicelle, car cela peut causer de sérieuses complications. Certains produits comme les poudres, le talc ou les crèmes nourrissantes sont également déconseillées, car leur application peut engendrer une macération et favoriser les infections.
- Il est préférable d’utiliser des savons très doux pour la toilette et d’éviter les bains trop longs et trop chauds, qui risquent aussi de provoquer une macération et de retarder la cicatrisation. De même, il est important que les couches d’un enfant soient régulièrement changées pour que la peau ne macère pas dans la moiteur de la transpiration ou de l’urine, ce qui pourrait favoriser les infections cutanées.
- Il convient d’éviter les sources de chaleurs comme le soleil, le chauffage ou l’eau chaude, et de maintenir la température ambiante en-dessous de 19 degrés pour limiter la transpiration excessive.
- Privilégier une alimentation saine et équilibrée en choisissant des fruits et légumes de saison gorgés de minéraux et de vitamines. Si possible, augmenter la consommation d'aliments contenant de la vitamine C.
- En phytothérapie, des plantes immunostimulantes comme les Echinacées, le Ginseng, le Thym, l’Astragale, le Guarana etc., peuvent aider le système immunitaire à combattre le virus.
- Par ailleurs, les cataplasmes d’argile verte ou le gel d’Aloe vera appliqués localement sur les lésions, peuvent se montrer efficaces pour accélérer la cicatrisation et calmer les démangeaisons.



Références / Bibliographie
Soigner ses enfants avec les huiles essentielles - D. Festy - Editions Leduc.









Les informations proposées dans la Médiathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette formule vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)