Formations    Aromathèque  


AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Lavandula angustifolia

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Lavandula officinalis, Lavandula vera
 

Désignations vernaculaires
Lavande de Haute-Provence,
Lavande fine, Lavande vraie, Lavande officinale
 

Lavandula angustifolia
Désignation anglaise
Lavender hightland
 

Partie extraite
Sommités fleuries
 

Origines courantes
France (Provence)
 

Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Lavandula
 

Description botanique
La Lavande fine est un sous-arbrisseau qui pousse à plus de 800 m d'altitude dans les collines et montagnes sèches de Provence. Elle est de petite taille, forme des petites touffes espacées bleu-violacées. Les feuilles sont spatulées, étroites, linéaires, duveteuses, gris-vert. Elle possède une seule fleur par tige, celle-ci n'étant pas ramifiée. Regroupées en épis ovales pointus, les fleurs s'épanouissent en juillet-août. Elle est parfois appelée « Lavande de population ». Elle se reproduit par ses graines.
 

Mythologie / histoire / anecdotes
Lavande provient du latin « lavare » qui signifie « laver », on appelait de même les lavandières qui lavaient le linge en ajoutant de la Lavand...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau
 

Constituants biochimiques
Monoterpénols : linalol (30-40%), terpinène-1-ol, lavandulol
Esters terpéniques : acétate de linalyle (40-50%), acétate de lavandulyle
 

Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide mobile
Couleur : jaune pâle
 

Lavandula angustifolia
Densité à 20°C
0.870 – 0.890
 

Point éclair
71°C
 

Rotation optique à 20°C
-12° à -4°
 

Indice de réfraction à 20°C
1.450 – 1.464
 

Notes olfactives / parfumerie
Herbacée, fine, caractéristique, coeur
 

Voies de prédilection
Orale ++
Cutanée +++
Bain +++
Diffusion +++
Olfaction +++
 

Propriétés en aromathérapie scientifique
Antispasmodique puissante +++
Décontracturante musculaire +++
Cicatrisante puissante, régénératrice cutanée +++
Antalgique remarquable, anti-inflammatoire +++
Hypotensive ++
Cardiotonique ++
Anticoagulante légère, fluidifiante +
Antimicrobienne, antiseptique, vermifuge, antimite +
Bon antiseptique pulmonaire +
Emménagogue +
 

Propriétés en aromathérapie énergétique
Régulatrice du système nerveux
Calmante, sédative, antidépressive
Négativante
Purificatrice sur les plans physique et psychique
Amène équilibre et harmonie
Favorise l'inspiration
Invite au respect de soi, à accepter son individualité et trouver sa propre orientation
Associée au chakra coronal et à la couleur violette
 

Indications traditionnelles
Crampes, contractures, spasmes musculaires, rhumatismes
Troubles d'origine nerveuse : asthme, spasmes digestifs, nausées, migraines, palpitations…
Coliques du nourrisson
Hypertension artérielle
Stress, anxiété, agitation, insomnie, dépression
Problèmes dermatologiques divers : psoriasis, eczéma, prurit, brûlure, plaies, ulcères, escarres, dermite…
 

Conseils d'utilisation / Posologie courante
En application locale pour les problèmes de peau, pure ou diluée selon la surface et le problème à traiter.
En diffusion pour favoriser le sommeil, évacuer le stress après une journée de travail.
1 à 2 gouttes sur le plexus solaire et au niveau du cœur pour éloigner angoisses, stress, troubles du rythme cardiaque.
Quelques gouttes en regard de l'organe concerné en cas de problème digestif.
En massage, diluée dans une huile végétale, et avec d'autres huiles essentielles décontracturantes et anti-inflammatoires en cas de spasmes musculaires ou rhumatismes.
 

Précautions d'emploi / Contre-indications
Excellente tolérance. Pas de contre-indication connue en dehors des règles classiques d'utilisation.
 

Cosmétique
Cicatrisante, régénérante cutanée
Acné, couperose
Feu du rasoir, brûlures, piqûres d'insectes, démangeaisons
Vergetures
Peaux sensibles, irritées
Peaux grasses, cheveux gras
Poux (prévention et curatif)
 

Cuisine
L'huile essentielle de lavande fine peut être utilisée en cuisine dans les plats salés ou sucrés pour apporter une touche provençale. Pour rehausser vos salades, dans les plats à base d'agneau, de poulet ou de porc en petites quantités. Elle se marie particulièrement bien avec les desserts à base de chocolat, avec l'abricot ou en encore pour parfumer de façon originale une crème brûlée.
Intérieur
Sur un galet, un coton, pour redonner de l'odeur aux sachets de fleurs de Lavande, comme anti-mites dans les armoires.
En diffusion, pour assainir et désinfecter l'air, détendre et apaiser l'atmosphère.
 

En savoir plus
Elle fut surnommée « l'or bleu » de la région provençale, particulièrement lorsqu'elle était très recherchée par les parfumeurs. Véritable tr...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

À retenir
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois
Ma bible des huiles essentielles – D. Festy – Editions Leduc
Les huiles essentielles – Médecine d'avenir – Dr J.-P. Willem – Editions du Dauphin
La nouvelle aromathérapie – Philippe Mailhebiau – Editions Jakin
L'aromathérapie – Dominique Baudoux – Editions Amyris
L'aromathérapie énergétique – guérir avec l'âme des plantes – Lydia Bosson – Editions Amyris



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- AROMATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 1 - LES HUILES ESSENTIELLES COURANTES
- AROMATHÉRAPIE SUBTILE « c » - AROMA ET SOINS TRADITIONNELS DE L'INDE
- AROMATHÉRAPIE SUBTILE « b » - AROMA ET SOINS TRADITIONNELS CHINOIS
- AROMAZEN
- INTRODUCTION AUX HUILES ESSENTIELLES

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (7 votes)