Formations    Médiathèque  

MÉDIATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Médiathèque > Monographies > Plantes

MONOGRAPHIE PLANTE
Cinnamomum verum J. Presl

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Cinnamomum zeylanicum, Laurus cinnamomum


Désignations vernaculaires
Cannelier (Cannelle) de Ceylan, Cannelier du Sri
Lanka


Cinnamomum verum J. Presl
Désignation anglaise
Cinnamon


Partie utilisée
Ecorce


Origines courantes
Régions tropicales, Sri Lanka


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Laurales
Famille : Lauraceae
Genre : Cinnamomum


Habitat et description botanique
Le Cannelier de Ceylan est un arbre qui peut mesurer 10 à 15 mètres de haut. Ses feuilles persistantes, luisantes, coriaces, oblongues (7 à 18 cm de long), à trois nervures principales, de couleur vert brillant sont aromatiques lors du froissement. Ses fleurs verdâtres dégagent une odeur plutôt désagréable. Le fruit du Cannelier est une baie (1 cm) en forme de massue, de couleur pourpre.
Le Cannelier pousse dans les régions tropicales et sub-tropicales sur des sols légers, il ne supporte pas le froid et peut parfois devenir envahissant dans certaines régions.


Période de cueillette
L'écorce des branches est récoltée à la saison des pluies, six ou sept ans minimum après la plantation du Cannelier.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
Etymologiquement, son nom "cannelle" issu du latin "canna" signifie "roseau, tuyau", en référence à la forme des bâtons d’écorce séchés.
La Cannelle est une épice connue depuis des millénaires dans l'alimentation et pour ses propriétés fortifiantes et anti-infectieuses dans les médecines ayurvédique et chinoise. Elle sera ensuite importée en Europe via la route maritime de la Soie.
Dans la Bible, on retrouve également la cannelle comme composant du "baume sacré". Depuis lors, elle fait partie des "must" et permettrait, selon les taoïstes, de trouver l'immortalité.


Constituants biochimiques
- Amidon
- Diterpènes polycycliques
- Oligomères procyanidoliques
- Tanins
- Huile essentielle


Propriétés organoleptiques
Odeur : légèrement aromatique
Saveur : aromatique, épicée, chaude, sucrée, vanillée


Cinnamomum verum J. Presl
Propriétés en aromathérapie scientifique
Voie interne :
- Stimulant général, et en particulier des sphères circulatoire, cardiaque et respiratoire
- Stimulant du système immunitaire
- Stomachique
- Antiseptique
- Antiputride
- Vermifuge
- Hypo-glycémiant, participe à la régulation de la glycémie et de la cholestérolémie, favorise la perte de poids
- Emménagogue
- Hémostatique
- Anti-oxydante
- Aphrodisiaque léger
- Neuroprotecteur
- Antidépresseur, euphorisant
Voie externe :
- Antiseptique
- Antiparasitaire
- Anti-oxydant


Indications traditionnelles
Voie interne :
- Asthénie, fatigue, manque d'énergie
- Grippe, courbatures et fatigue grippales, infections dues au refroidissement (rhumes), otites, infections broncho-pulmonaires
- Atonie gastrique, digestion lente, nausées, ballonnements
- Prévention de l'ulcère de l'estomac, aide à éliminer Helicobacter pylori, gastrite
- Infections et inflammations intestinales : diarrhée, gastro-entérite, entérocolite infectieuse, syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn, suite d'amibiase, etc.
- Parasites intestinaux
- Infections génitales, urinaires
- Retard des règles
- Diabète (adjuvant), hyperglycémie post-prandiale, action sur l'hémoglobine glyquée, prévention des troubles métaboliques
- Impuissance
- Prévention des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson) et du vieillissement lié au stress
- Dépression
- Prévention des cancers
Voie externe :
- Poux, gale
- Piqûres d'insectes
- Leucorrhées, métrorragies
- Douleurs dentaires, rhumatismales


Conseils d'utilisation / Posologie courante
Voie interne :
- En infusion : 3 tasses par jour maximum
- En poudre ou en gélules
- En teinture ou extrait hydro-alcoolique
- En vin chaud
- En huile essentielle
Elle est souvent utilisée en mélange avec d'autres épices ou plantes.
Voie externe :
- En infusion (injection) : en cas de leucorrhée, métrorragies

- En huile essentielle


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Dermocaustique (HE)
- Eviter chez les femmes enceintes, jeunes enfants (en particulier l'HE).


À retenir
La Cannelle de Ceylan a de nombreuses vertus. Elle est réputée pour son action stimulante générale et du système immunitaire, ainsi que pour ses vertus anti-infectieuses intéressantes sur les sphères respiratoire et intestinale notamment. Elle agit également sur la glycémie et la cholestérolémie, participant à prévenir les troubles métaboliques. Elle a en outre de nombreuses autres vertus à découvrir et utiliser.


Références / Bibliographie
- L’herboristerie – Manuel pratique de la santé par les plantes–Patrice de Bonneval–Editions désiris
- Traité pratique de phytothérapie–Dr. Jean-Michel Morel–Editions Grancher




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans la Médiathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 0.00/5

0.0/5 (0 votes)