Formations    Médiathèque  
INFO IMPORTANTE : Jusqu'au 31 Juillet profitez de -15% sur tous nos cycles (hors 2e et 3e année de naturopathie)
INFO IMPORTANTE : Jusqu'au 31 Juillet profitez de -15% sur tous nos cycles (hors 2e et 3e année de naturopathie)

MÉDIATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Médiathèque > Monographies > Plantes

MONOGRAPHIE PLANTE
Lycopus europaeus L.

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Lycope d'Europe, Pied de loup, Chanvre d'eau, Ortie d'eau,
Marrube d'eau, Lance du Christ, Crumièvre


Lycopus europaeus L.
Désignation anglaise
Gypsywort, bugleweed, European bugleweed, water
horehound


Partie utilisée
Parties aériennes


Origines courantes
France, Europe


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Lycopus


Habitat et description botanique
Le lycope est une plante herbacée vivace commune qui mesure 30 cm à plus de 1 m de haut, à souche rampante, qui se développe grâce à des stolons. Les feuilles, opposées et décussées, sont ovoïdes et lancéolées, terminées par une pointe et profondément dentées, leur aspect leur a donné leur surnom de "pied de loup". Les petites fleurs blanches maculées de rouge sont groupées à l'aisselle des feuilles en faux verticilles de forme globuleuse.
Il pousse dans les zones humides et marécageuses, au bord des ruisseaux.


Période de cueillette
Le lycope est cueilli en début de floraison, souvent au moins de juillet.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus traditionnelles
Son nom vient du grec "lykos" (loup) et "pous" (pied).
Traditionnellement, le lycope a été utilisé dans les troubles anxieux et les bouffées de chaleur de la ménopause, les palpitations, en cas de goutte, de tuberculose, pour réduire les états fiévreux, les hémorragies et dans les cas d'hyperthyroïdie modérée. Tonique amer, il était aussi réputé dans les troubles digestifs. Son côté astringent le faisait conseillé pour réduire les diarrhées.
A partir de ses feuilles, on peut extraire une teinture noire que les Gitans utilisaient pour se teindre la peau (d'où son nom anglais "gypsywort"), les Roumains pour teindre le lin.


Constituants biochimiques
- Acide lithospermique
- Polyphénols : acide rosmarinique, acide caféique, lutéoline-7-glucoside
- Diterpènes


Propriétés organoleptiques
Odeur : neutre
Saveur : amère, astringente


Lycopus europaeus L.
Propriétés en aromathérapie scientifique
Voie interne :
- Antithyroïdien (acide lithospermique antagoniste de la thyroxine et de la TSH), surtout quand les effets secondaires végétatifs sont au premier plan
- Astringent
- Tonique amer
- Hypo-uricémiant
- Antibactérien
Voie externe :
- Anti-hémorragique


Indications traditionnelles
Voie interne :
- Hyperthyroïdie, maladie de Basedow (origine auto-immune)
- Bouffées de chaleur
- Palpitations cardiaques
- Anxiété
- Troubles de la ménopause
- Diarrhée
- Atonie digestive, manque d'appétit
- Fièvre
- Goutte
Voie externe :
- Petites hémorragies, coupures


Conseils d'utilisation / Posologie courante
Voie interne :
- En extrait hydro-alcoolique : 15 gouttes 2 fois par jour, diluées dans un peu d'eau, après le repas, en cures de 3 semaines à renouveler après une pause de 10 jours en cas de troubles hyperthyroïdiens.
- En homéopathie.
Voie externe :
- En compresses (infusion) : en cas de coupures, petits saignements.


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Déconseillé chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que chez les enfants.
- Déconseillé chez les personnes souffrant d'hypothyroïdie et de goitre.


En savoir plus
Les jeunes pousses peuvent être utilisées en salade, la racine cuisinée comme un légume.


À retenir
Le lycope d'Europe est principalement utilisé aujourd'hui pour son action sur les troubles liées à une hyperthyroïdie (bouffées de chaleur, palpitations, anxiété, etc.). Il est ainsi également intéressant pour apaiser les troubles de la ménopause. Astringent et tonique amer, il est utile en cas de diarrhée et pour stimuler l'appétit et la digestion.


Références / Bibliographie
- Traité pratique de phytothérapie–Dr. Jean-Michel Morel–Editions Grancher
- https://www.altheaprovence.com/lycope-contre-hyperthyrodie/
- https://www.altheaprovence.com/hyperthyroidie/




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans la Médiathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)