Formations    Médiathèque  

MÉDIATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Médiathèque > Monographies > Plantes

MONOGRAPHIE PLANTE
Vaccinium myrtillus L.

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Myrtillier, Airelle, Brimbelle, Raisin des bois,
Gueule noire


Vaccinium myrtillus L.
Désignation anglaise
Bilberry, Blueberry, Blackberry, Wild berry, Forest
berry


Partie utilisée
Fruits, feuilles


Origines courantes
France, Eurasie, Amérique du Nord


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Ericales
Famille : Ericaceae
Genre : Vaccinium


Habitat et description botanique
Il s'agit d'un sous-arbrisseau à rameaux anguleux et ailés mesurant jusqu'à 50 cm de haut. Ses feuilles caduques vert clair sont ovales, luisantes, alternes et finement dentées. Les fleurs en grelot à corolle blanc rosé sont solitaires ou groupées par 2. Les fruits sont des baies bleuâtres recouvertes d'une pruine à maturité.
Il pousse sur des sols acides ou siliceux, il est commun dans les sous-bois et régions montagneuses entre 400 et 2500 m, dans les landes et les tourbières.


Période de cueillette
Les fruits sont récoltés à maturité pendant l'été. Les feuilles sont également récoltées en été par battage des rameaux.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
Dans un sous-bois, vous me trouverez ; petite baie bleue foncée, vous me reconnaîtrez ; à la main ou à l'aide d'un peigne vous me ramasserez ; nature ou cuisinée, vous me dégusterez... Qui suis-je ? Outre ses vertus culinaires, Dame Myrtille a aussi des vertus sur le plan médicinal. Les oiseaux nocturnes s'en délectent pour améliorer leur vision, et les humains aussi. Elle est aussi réputée pour son tropisme intestinal, diminuant la fermentation et la putréfaction et calmant ulcérations buccales et gastriques, vomissements et diarrhées infectieuses ; elle a en outre une action vermifuge.
Constituants biochimiques
Fruits :
- Tanins hydrolysables et condensés
- Anthocyanosides
- Flavonoïdes
- Acides phénols
- Acides organiques
- Pectines
- Vitamines A, B, C, P
Feuilles :
- Tanins hydrolysables et condensés
- Flavonoïdes : hétéroside du quercétol
- Acides phénols
- Phénols simples : arbutoside (traces)
- Alcaloïdes quinolizidiniques (myrticine, épimyrtine)
- Minéraux : chrome, manganèse


Propriétés organoleptiques
Odeur : faible
Saveur : douce, légèrement acidulée et sucrée (fruits)


Vaccinium myrtillus L.
Propriétés en aromathérapie scientifique
Fruit :
- Anti-oxydant puissant
- Protecteur veineux
- Améliore la micro-vascularisation, notamment des micro-vaisseaux de la rétine avec amélioration de la vision nocturne
- Anti-diarrhéique
- Angioprotecteur
- Anti-oedémateux
- Protecteur de la muqueuse gastrique
- Antibactérien et antiseptique intestinal, urinaire, respiratoire
Feuille :
- Astringente
- Anti-diarrhéique
- Veinotonique
- Hypoglycémiante


Indications traditionnelles
- Fragilité capillaire
- Insuffisance veineuse et lymphatique
- Troubles de la vision et micro-circulation oculaire
- Hémorroïdes
- Diarrhées infectieuses, colites
- Infections à colibacilles
- Artériosclérose
- Diabète et complications vasculaires (adjuvant)


Conseils d'utilisation / Posologie courante
Baies :
- En décoction : 10 g de baies séchées dans 1 L d'eau, faire bouillir pendant 10 min ; boire dans la journée.
- En gélules de poudre totale (4 g par jour) de baies séchées ou d'extraits standardisés en anthocyanosides.
- En teinture-mère ou alcoolature.
Feuilles :
- En infusion : 1 à 2 cuillères à soupe de feuilles séchées dans 1 L d'eau, infuser 10 min ; boire dans la journée.
- En teinture-mère.


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Aucune connue pour les baies.
- Les feuilles contiennent des hydroquinones qui peuvent à dose très forte et prolongée provoquer une intoxication.


En savoir plus
La composition de la myrtille est proche de celle de la canneberge. Elles partagent des propriétés similaires sur les infections du tractus urinaire.


À retenir
La myrtille est intéressante pour son action anti-oxydante, protectrice des vaisseaux, notamment au niveau oculaire, améliorant ainsi la vision nocturne. Elle a aussi un tropisme sur la sphère intestinale, améliorant son bon fonctionnement et l'assainissant face aux indésirables ; mais aussi au niveau urinaire et respiratoire. Elle est anti-diarrhéique.


Références / Bibliographie
- Traité pratique de phytothérapie–Dr. Jean-Michel Morel–Editions Grancher
- Se soigner par les plantes–Dr Gilles Corjon–Editions Jean-Paul Gisserot
- De la lumière à la guérison, la phytothérapie entre science et tradition–P. Depoërs, F. Ledoux, P. Meurin–Editions Amyris




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans la Médiathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)