Formations    Médiathèque  
INFO IMPORTANTE : Jusqu'au 31 Juillet profitez de -15% sur tous nos cycles (hors 2e et 3e année de naturopathie)
INFO IMPORTANTE : Jusqu'au 31 Juillet profitez de -15% sur tous nos cycles (hors 2e et 3e année de naturopathie)

MÉDIATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Médiathèque > Monographies > Bourgeons

MONOGRAPHIE BOURGEON
Ribes nigrum

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Cassis


Ribes nigrum
Partie utilisée
Bourgeons


Origines courantes
Europe (Nord et Centre)


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Rosales
Famille : Grossulariaceae
Genre : Ribes


Habitat et description botanique
Arbuste de 2 m de haut, il est pourvu de branches vertes qui finissent par rougir.
Ses feuilles palmilobées (3 à 5 lobes), dentées, alternes et caduques sont très odorantes grâce aux petites glandes à essence présentes sur leur face inférieure.
La floraison a lieu d’avril à juin sous forme de grappes pendantes de fleurs jaune-vert à 5 pétales.
Les fruits sont des baies bleu noir.
Le cassissier aime les terres profondes, argileuses, humides et ombragées, neutres à acides.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus traditionnelles
Le nom « cassissier » donna son nom au séné ou cassier qu’il remplaçait avantageusement en cas de constipation, avec des effets laxatifs moins irritants.
Cet arbuste est cultivé pour ses fruits, baies noires riches en vitamine C (jusqu'à 5 à 10 fois plus que le citron).
Ses vertus culinaires sont très appréciées, il peut ainsi s’utiliser dans des salades de fruits, tartes, en confiture, en jus, coulis, sirop, liqueur, il sert également à confectionner la fameuse crème de cassis.
Les premiers témoignages connus sur les vertus médicinales de ses feuilles sont apparus avec Hildegarde de Bingen qui les recommandait en onguent pour guérir la goutte.
Il était autrefois appelé « l’arbre aux goutteux ».
Ses propriétés médicinales stomachiques, diurétiques, son action en cas de fièvre, migraine, lithiases et pathologies rhumatismales furent également connues et utilisées.
Au XVIIIème siècle, considéré comme une panacée, on lui attribuait la vertu de favoriser la longévité, c'est ainsi qu'il fut cultivé dans de nombreux jardins en France.
Le grand intérêt du bourgeon de cassis en thérapeutique est indéniable par son action vitalisante de l'organisme et potentialisatrice d’autres remèdes.


Méthode d'obtention de l'extrait
Macérât-mère (forme concentrée) des bourgeons frais dans un mélange hydro-alcoolo-glycériné, dilution au 1/20ème (quelquefois au 1/10ème)


Constituants biochimiques
- Huile essentielle riche en monoterpènes et sesquiterpènes, acide diterpénique (acide hardwickiique)
- Gibberellines, acide abscissique
- Acides aminés : arginine, glutamine, asparagine
- Flavonoïdes : sous forme de génine (quercétol (quercétine), myricétol, isorhamnétol) et d’hétérosides
- Minéraux : potassium, magnésium, calcium, fer, manganèse, cuivre
- Acide palmitique, acide décanoïque, périlladéhyde
- Plus de 50% d’eau

Propriétés en aromathérapie scientifique
- Action anti-inflammatoire générale puissante
- Dynamise l’organisme
- Cortison-like, stimulateur des glandes surrénales
- Immuno-régulateur, s’oppose à la dégénérescence tissulaire, facilite la détoxination
- Anti-histaminique, anti-allergique
- Anti-oxydant
- Affinité d’action sur les systèmes articulaire et uro-génital : anti-inflammatoire, diurétique, anti-oedémateux, décongestionne le petit bassin, facilite la grossesse
- Phlébotonique, vasculo-protecteur
- Potentialise les remèdes associés


Propriétés en aromathérapie énergétique
- Revitaliseur énergétique
- Il régule les trois niveaux vibratoires de l’homme au niveau mental, biologique et physique
- Il aide à se défendre par rapport à des pensées envahissantes
- Il permet d’aller au « combat »


Indications traditionnelles
- Epuisement surrénalien, asthénie, fatigue chronique
- Rhumatismes, arthrose, arthrite, ostéoporose, tendinites, fractures (consolidation)
- Goutte
- Prostatite, glomérulonéphrite, insuffisance rénale
- Troubles et inflammations au niveau circulatoire : œdèmes, artérite
- Traitement à base de corticoïdes en cours, prévention des effets secondaires liés à la chimiothérapie, à l’antibiothérapie et aux vaccins
- Tous les phénomènes inflammatoires ou allergiques, cutanés ou respiratoires : dermatites, piqûres d’insectes, rhinites, états grippaux, bronchite, asthme, particulièrement les muqueuses et séreuses enflammées
- Toute pathologie chronique ou aiguë


Conseils d'utilisation / Posologie courante
- Pour le macérât-mère, 5 à 15 gouttes par jour, en une fois pour la prévention, en fractionné 3 fois par jour en curatif ; pour les enfants, une goutte par année de vie par jour jusqu’à 15 ans ; mettre les gouttes directement sous la langue, ou diluer dans un peu d’eau ou de miel, garder en bouche quelques secondes avant d’avaler
- Fatigue chronique : en association avec les bourgeons de Romarin, Vigne, Chêne, Argousier
- Syndromes grippaux : en association avec l’Aulne ou l’Argousier
- Allergies : en association avec le Romarin et le Genévrier
- Pour rééquilibrer les muqueuses intestinales (notamment suite à une antibiothérapie) : en association avec les bourgeons d’Airelle, Aulne, Noyer, Vigne
- Problèmes articulaires : en association au Séquoia géant, au Bouleau verruqueux et à la Vigne
- Drainage général de l’organisme, notamment suite à une intoxication médicamenteuse : en association avec le Tilleul et le Genévrier


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Pas d’effets secondaires connus.
- Eviter l’utilisation après 17h au vu de son action tonifiante.


À retenir
Les bourgeons de Cassis sont connus pour leur effet anti-inflammatoire puissant dans tout type de phénomène inflammatoire (notamment des muqueuses et des systèmes uro-génital et articulaire), anti-allergique, dynamisant de l’organisme par son effet cortison-like, et potentialisateur des autres remèdes en association.


Références / Bibliographie
La phytembryothérapie, l'embryon de la gemmothérapie–Franck Ledoux et Gérard Guéniot–Editions Amyris




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans la Médiathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)