Formations    Aromathèque  

AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Helichrysum italicum

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Helichrysum italicum ssp italicum


Désignations vernaculaires
Hélichryse, Hélichryse italienne, Immortelle, Immortelle d'Italie


Helichrysum italicum
Désignation anglaise
Helichrysum, Immortella


Partie extraite
Sommités fleuries, Fleurs/plante


Origines courantes
France, Corse


Classification botanique
- Règne : plantae
- Division : magnoliophyta
- Classe : magnoliopsida
- Ordre : asterales
- Famille : asteraceae
- Genre : helichrysum


Habitat et description botanique
Helichrysum italicum est une plante vivace de 25 à 50 cm, ligneuse à la base et sempervirente. Elle fleurit de mai à août. Entomophile, elle est pollinisée par les insectes et parfois autogame, et ses fruits (akènes) sont dispersés par la gravité. Elle porte des feuilles linéaires très étroites, grêles et allongées, atteignant 2 à 3 cm, roulées en dessous par les bords, verdâtres sur les deux faces. Son involucre est petit, il mesure 2 à 3 mm de diamètre. Les fleurs sont des bractées d'un jaune pâle regroupées en capitules serrés en corymbe.
 

Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
Le terme " Helichrysum " vient du grec helios, soleil, et chrysos, or, et fait allusion à la couleur générale de la fleur. L'appellation " ...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.


Constituants biochimiques
- Esters terpéniques (50%): acétate de néryle, butyrate de néryle
- Cétones (jusqu'à 15-20%): italidiones I, II et III
- Monoterpènes (10%) : limonène
Autres constituants biochimiques :  sesquiterpènes (beta-caryophyllène), monoterpénols (nérol)


Propriétés organoleptiques
- Aspect : liquide limpide et fluide
- Couleur : jaune clair à jaune verdâtre


Helichrysum italicum
Densité à 20°C
0,880-0,920


Point éclair
53°C


Rotation optique à 20°C
-20° to +10°


Indice de réfraction à 20°C
1,460-1,485


Notes olfactives / parfumerie
Notes de fond chaudes, fortes et entêtantes


Voies de prédilection
- Orale +
- Cutanée +++
- Diffusion +
- Olfaction ++


Propriétés en aromathérapie scientifique
- Anti-hématome +++
- Anti-coagulante, anti-phlébitique +++
- Antispasmodique et anti-inflammatoire +++
- Cicatrisante +++
- Anticatarrhale, mucolytique ++
- Hypocholestérolémiante ++
- Régénérante hépatique ++
- Désclérosante


Propriétés en aromathérapie énergétique
- Aide à se remettre des chocs émotionnels et à retrouver la paix intérieure


Indications traditionnelles
- Hématomes (même anciens) externes ou internes +++
- Phlébite, paraphlébite +++
- Couperose, varicosités, acné, cicatrices même anciennes +++
- Arthrite, polyarthrite +++
- Jambes lourdes +++
- Déficience hépatique ++
- Hypercholestérolémie ++
- Bronchite, rhinopharyngite ++
- Bartholinite ++ 


Conseils d'utilisation / Posologie courante
- Phlébites, couperose, cicatrices : onctions locales diluée à 5%
- Arthrite, polyarthrite : onctions locales diluée à 20%
- Hématomes : onctions locales diluée à 30%, mais peut aussi s'utiliser pure immédiatement sur les bleus et les entorses (verser goutte à goutte localement et faire pénétrer doucement)
 

Précautions d'emploi / Contre-indications
- Précautions d'emploi générales : respecter les doses physiologiques.
- Précautions d'emploi spécifiques :
ATTENTION :
- L'utilisation par voie interne est réservée aux prescriptions médicales.
- Cette HE contient des cétones neuro-toxiques faibles, elle est donc interdite aux bébés et aux femmes enceintes.
- Les personnes hémophiles ou sous anti-coagulants nécessitent des soins spécifiques.


Cosmétique
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Cuisine
Aucune référence trouvée.


Intérieur
- Ne pas diffuser l'huile essentielle d'Hélichryse et ne pas l'employer sur les surfaces


En savoir plus
Les composants actifs majeurs sont de la famille des esters et des (di)cétones.
Cette HE est citée comme favorable pour soulager les sp...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

À retenir
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois
Ma bible des huiles essentielles – D. Festy – Editions Leduc
L'aromathérapie – Dominique Baudoux – Editions Amyris
L'aromathérapie énergétique – guérir avec l'âme des plantes – Lydia Bosson – Editions Amyris
Traité d'aromathérapie scientifique et médicale, Michel Faucon, Éditions Sang de la Terre

 




Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- AROMATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 2 - LES HUILES ESSENTIELLES À USAGE SENSIBLE
- AROMATHÉRAPIE SUBTILE « a » - AROMATHÉRAPIE PSYCHO-SENSORIELLE
- AROMAZEN
- INTRODUCTION AUX HUILES ESSENTIELLES

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (7 votes)