Formations    Aromathèque  

AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Artemisia annua

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Armoise annuelle, Absinthe chinoise


Artemisia annua
Désignation anglaise
Chinese wormwood, Annual wormwood


Partie extraite
Feuilles


Origines courantes
Inde, Chine


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Asterales
Famille : Asteraceae
Genre : Artemisia


Habitat et description botanique
Originaire de Chine, l'Armoise annuelle est une petite plante de la famille des astéracées, qui mesure entre 80 à 150 cm de haut. Elle possède une grande tige dressée et des feuilles ovales, vert clair et parfumées, découpées en dentelle et parcourues de nombreuses petites glandes. L'Artémisia annuelle se développe bien dans les zones tempérées chaudes mais elle s'adapte facilement à toutes sortes de sols (semi-désertiques, rocheux ou boisés). Les feuilles sont récoltées juste avant la période de floraison, qui a lieu en juin ou en juillet. Elles sont ensuite séchées puis écrasées afin d'obtenir une poudre consommées pour ses propriétés thérapeutiques.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
L’Artemisia annua fait partie de la famille des absinthes. Utilisée par les Chinois depuis des millénaires pour ses vertus thérapeutiques, l'Armoise annuelle servait principalement à soigner les hémorroïdes et à faire baisser la fièvre.
Son nom " Armoise " provient du latin " Artemisia ", donné en hommage à la déesse Artémis, symbole de la nature sauvage, de la chasse et de la lune, et qui avait aussi pour réputation de protéger les femmes et de faciliter les accouchements dans la mythologie grecque. De fait, l'Armoise annuelle a longtemps été indiquée pour soigner les troubles du cycle féminin et soutenir les femmes qui donnaient la vie.
L'un des composés biochimiques de la plante, l’artémisinine, est aujourd'hui utilisé par l'industrie pharmaceutique pour fabriquer des traitements antipaludiques. Plusieurs études ont démontré que cette molécule avait le pouvoir d'éliminer le parasite responsable du paludisme, ce qui en fait une alternative intéressante (car moins coûteuse) aux médicaments traditionnellement utilisés pour combattre cette affection.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.


Constituants biochimiques
- Cétones (majoritaires) : artemisiacétone (20-45%), camphre (6-10%)
- Monoterpènes : alpha-pinène (8%)
- Oxydes : 1,8 cinéole (10%)
- Lactones sesquiterpéniques
- Alcools terpéniques : isoartemisia alcool (4-5%)
- Esters


Propriétés organoleptiques
- Aspect : liquide mobile limpide

Artemisia annua
Notes olfactives / parfumerie
- Odeur fraîche et camphrée


Voies de prédilection
- Cutanée +++
- Orale +
- Diffusion ++
- Bain aromatique +


Propriétés en aromathérapie scientifique
- Mucolytique +++
- Antiparasitaire +++
- Antibactérienne, antifongique +
Cicatrisante +
- Fébrifuge +
- Hormon-like +


Propriétés en aromathérapie énergétique
- Reliée au 6ème chakra (Ajna)
- Active les perceptions extrasensorielles et l'intuition
- Recentre, ramène vers l'essentiel, donne courage et confiance pour affronter les situations difficiles
- Permet de retrouver son pouvoir personnel et sa force intérieure


Indications traditionnelles
- Parasites intestinaux (ascaris, ténia)+++
- Infection catarrhale +++
- Paludisme (malaria) +++
- Insolation (saignements de nez, maux de tête, fièvre) +
- Migraine +
- Plaies


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Précautions d'emploi générales : respecter les doses physiologiques.
- Précautions d'emploi spécifiques :
ATTENTION :
- Huile essentielle abortive et neurotoxique.
- Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux jeunes enfants et aux personnes épileptiques.


Cosmétique
Aucune référence trouvée.


Cuisine
Aucune référence trouvée.


Intérieur
- En diffusion associée à d'autres HE pour assainir une pièce et chasser les mauvaises ondes


En savoir plus
Certaines études américaines semblent montrer que l'Armoise annuelle possède une action anti-cancer, et que la plante serait particulièrement efficace sur les cancers du sein, de la prostate ou en cas de leucémie. L'Armoise annuelle aurait un mode d'action " intelligent " puisqu'elle serait capable de détruire les cellules cancéreuses sans toucher aux cellules saines.
La chercheuse en pharmacie chinoise Tu Youyou a obtenu le prix Nobel de médecine en 2015 pour avoir fait avancer les traitements pour lutter contre le paludisme grâce à l'extraction de l'artémisinine, l'une des molécules actives de la plante.


À retenir
L'HE d'Armoise annuelle est principalement utilisée contre les parasitoses intestinales (ascaris, ténia). Elle est également réputée pour être un antipaludique naturel et soigner les désagréments causés par l'insolation (saignements de nez, maux de tête, fièvre). Il convient toutefois de l'utiliser avec précaution car elle est abortive et neurotoxique.


Références / Bibliographie
Traité approfondi de phyto-aromathérapie - Dr Hervé Staub et Lily Bayer - Editions Grancher




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 0.00/5

0.0/5 (0 votes)