Formations    Aromathèque  

AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HYDROLAT
Santalum spicatum

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Santal australien, bois de santal australien



Santalum spicatum
Désignation anglaise
Australian sandalwood



Partie extraite
Bois



Origines courantes
Australie



Classification botanique
Règne : Plantae
Sous-règne : Tracheobionta
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Sous-classe : Rosidae
Ordre : Santalales
Famille : Santalaceae
Genre : Santalum



Habitat et description botanique
Le santal australien provient des régions arides d’Australie. Faisant partie des quatre espèces de bois de santal présentes sur le territoire australien, le Santalum spicatum peut atteindre 6 mètres de hauteur et se développer dans un environnement particulièrement sec et hostile. Son feuillage est de couleur gris-vert et son écorce est fibreuse. Il produit un fruit arrondi et orangé dont l’amande peut être consommée. Le santal australien a la particularité d’être un hémiparasite, c’est-à-dire qu’il puise les nutriments nécessaires à sa survie chez un arbre hôte, sur lequel il se fixe durablement. Il choisit en général l'Eucalyptus ou l'Acacia.



Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
L’huile essentielle de santal australien commence à être distillée en 1875. Ses propriétés astringentes et régénérantes pour la peau, ainsi que son action décongestionnante et stimulante immunitaire, lui valent un succès grandissant. Pour répondre à la demande croissante de la population, de nombreux arbres sont abattus et distillés, et cette exploitation devient une véritable ressource économique pour le pays. Mais depuis 1929, l’exploitation du santal australien sauvage est limitée, et seuls les arbres issus des cultures humaines peuvent servir à la production d’huiles essentielles.



Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.



Propriétés organoleptiques
liquide limpide et fluide.



Notes olfactives / parfumerie
Odeur boisée, ambrée, épicée, caractéristique



Voies de prédilection
- Orale +++
- Cutanée +++



Propriétés en hydrolathérapie scientifique
- Décongestionnant lymphatique et veineux +++
- Anti-inflammatoire ++
- Antiseptique ++
- Régénération cutanée



Propriétés en hydrolathérapie énergétique
- Pouvoir relaxant et harmonisant
- Favorise la méditation et la concentration
- Calme les tensions nerveuses



Indications traditionnelles
- Congestions lymphatiques et veineuses : couperose, ulcère variqueux, varices, hémorroïdes
- Affections cutanées : acné, eczéma, prurit, psoriasis, dermatose allergique.



Conseils d'utilisation / Posologie courante
- Pour améliorer la circulation veineuse et lymphatique : diluer 2 à 3 cuillères à soupe dans une bouteille d'eau à boire tout au long de la journée, faire une cure de 30 jours.
- Pour les affections et soins de la peau : en application locale sur la zone concernée, éventuellement mélangée à une crème bio adaptée ou un peu d'huile végétale.



Précautions d'emploi / Contre-indications
Aucune connue.



Cosmétique
L'hydrolat de santal australien peut être utilisé sur :
- Les peaux grasses à problèmes (acné, comédons)
- Les peaux matures ridées (régénérateur cutané, anti-âge)
- Les peaux sensibles et irritées (feu du rasoir, couperose, sècheresse de la peau)



Cuisine
Aucune référence trouvée.



Intérieur
Aucune référence trouvée.



En savoir plus
Grâce à son odeur balsamique et ambrée (note de fond), le bois de santal est très prisé en parfumerie puisqu'il sert à fixer les odeurs.



À retenir
L’hydrolat de bois de santal australien est réputé pour améliorer les problèmes circulatoires et les maladies cutanées comme l'acné ou l'eczéma. En cosmétique, il peut être utilisé sur les peaux grasses pour les purifier, les peaux matures pour les régénérer, ou les peaux sensibles et sèches.







 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)