INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.
INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.

AROMATHÈQUE MYRTÉA

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Eugenia caryophyllus

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Syzygium aromaticum ; Eugenia caryophyllata


Désignations vernaculaires
Giroflier, Girofle


Eugenia caryophyllus
Désignation anglaise
Clove bud


Partie extraite
Boutons floraux (clous)


Origines courantes
Indonésie / Madagascar


Classification botanique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Myrtales
Famille Myrtaceae
Genre Syzygium


Description botanique
Arbre de forme conique appréciant les sols tropicaux maritimes drainés. D'une hauteur de dix à douze mètres (jusqu'à 20 mètres). Feuilles persistantes ovales et coriaces. Fleurs à quatre pétales blanc rosé caractérisées par leurs sépales rouges persistants. Avant l'épanouissement, les boutons floraux sont nommés « clous de girofle ». C'est à cette époque qu'on les récolte avant de les laisser sécher au soleil jusqu'à ce qu'ils prennent une teinte brun foncé.
 

Mythologie / histoire / anecdotes
Le giroflier est originaire de l'archipel des Moluques du Nord. L'épopée indienne du Ramayana, peut-être écrite vers 200 avant J.-C., mention...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Constituants biochimiques
Sesquiterpènes (5.5-6%) : alpha et beta-caryophyllènes alpha et beta-humulènes alpha- amorphène, alpha-muurolène, calamène, calacorène
Esters (22%) : hexanoates d'éthyles, acétales de 2-heptanyle de 2-nonanyle de styralyle de benzyle d'eugényle de terpényle et d'ethylphényle
Phénols : eugénol (70 à 80%), cis et trans-isoeugénol, chavicol, a-allylphénol
Oxydes (
 

Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide mobile
Couleur : jaune pâle à jaune


Eugenia caryophyllus
Densité à 20°C
1,030-1,055


Point éclair
120°C


Rotation optique à 20°C
+3° to -4


Indice de réfraction à 20°C
1,528-1,537


Notes olfactives / parfumerie
Notes de fond et de coeur chaudes, épicées, sucrées,
caractéristiques


Voies de prédilection
Orale +++
Cutanée +++
Diffusion -


Propriétés en aromathérapie scientifique
Anti-infectieuse +++
Antibactérienne puissante à large spectre +++
Antivirale +++
Antifongique +++
Antiparasitaire +++
Cautérisante cutanée et pulpaire +++
Stomachique, carminative +++
Stimulante immunitaire +++
Anesthésiante +++
Antiseptique +++
Utérotonique +++
Hypertensive +++


Indications traditionnelles
Infections dentaires, douleurs dentaires, amygdalites.
Hépatites virales.
Infections intestinales : entéro-colites virales, spasmodiques, bactériennes, dysenteries amibiennes.
Maladies tropicales : paludisme, bourbouille ; choléra.
Infections gynéco-urinaires : Métrites, salpingites, cystites.
Dermatoses : Parasitoses cutanées, gale, acné, zona.
Fatigues, asthénie, épuisement, hypotension.
 

Conseils d'utilisation / Posologie courante
Toutes maladies infectieuses : Voie orale : 1 seule goutte diluée ou sur support neutre, 2 à 3 fois par jour.
Toutes fatigues et dermatoses : idem + en onction locale, diluée à 5% seulement dans une huile végétale.
 

Précautions d'emploi / Contre-indications
Attention !
L'HE de Girofle est très agressive et caustique pour la peau et les muqueuses. Il est donc impératif de l'employer en faible quantité et de la diluer (voire de l'associer en synergie avec des HE plus douces, pour qu'elle ne représente que 10% du total des HE).
Voir infos complémentaires dans la fiche d'étude de la Cannelle.
D'une manière générale, ne pas l'employer pure (sauf sur indication précise d'un thérapeute compétent).
Comme toute HE caustique, elle ne doit pas être donnée aux enfants.
Ne pas prendre pendant une longue période.
En diffusion, l'HE ne s'utilise que très rarement, en très petites quantités et toujours associée à d'autres HE.
Respecter les doses physiologiques et les précautions d'emploi générales.


Cosmétique
N'est pas employée en cosmétique


Cuisine
Huile essentielle un peu «forte» pour la cuisine. Pas de références trouvées.


Intérieur
Huile essentielle caustique peu utilisée pour la maison.


En savoir plus
Le constituant majeur de cette HE est «l'eugénol» (famille des phénols) ; il est bien connu des dentistes en «élément purifié», mais hélas pas...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

À retenir
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois
Ma bible des huiles essentielles – D. Festy – Editions Leduc
L'aromathérapie – Dominique Baudoux – Editions Amyris



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- AROMATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 2 - LES HUILES ESSENTIELLES À USAGE SENSIBLE
- AROMATHÉRAPIE SUBTILE « c » - AROMA ET SOINS TRADITIONNELS DE L'INDE
- AROMAZEN

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM
PDF
Télécharger le PDF



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (7 votes)