Formations    Aromathèque  


AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Melaleuca quinquenervia linaloliferum

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Niaouli à linalol


Melaleuca quinquenervia linaloliferum
Désignation anglaise
Niaouli (linalool)


Partie extraite
Feuilles


Origines courantes
Australie


Classification botanique
Règne : Plantae
Sous-règne : Tracheobionta
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Myrtales
Famille : Myrtaceae
Genre : Melaleuca


Description botanique
Le niaouli est un arbre en général de taille moyenne (4 à 12 m) mais pouvant atteindre 25 m. Il a souvent une silhouette tortueuse, rarement droite. Le tronc est couvert d'une écorce blanchâtre qui se détache en larges bandes. Les jeunes rameaux sont densément soyeux et les jeunes feuilles sont blanchâtres, velues et brillantes. Les feuilles, persistantes et odorantes, sont lancéolées à oblancéolées et parcourues par 5 nervures parallèles. Les inflorescences terminales sont de faux épis, de 4 à 8 cm de long sur environ 3 cm de large. Les fleurs sont généralement blanches ou blanc crème (rarement jaunes) et groupées par trois. Les fruits sont de petites capsules, en forme de coupe, glabres, renfermant des milliers de graines.


Mythologie / histoire / anecdotes
"Melaleuca" (en latin) est composé de deux termes empruntés au grec : melan μέλαν « noir » et leucos λευκος « blanc », en raison des contrastes de couleur entre la base du tronc et les branches de l'espèce type. L'épithète spécifique "quinquenervia" est composée de deux termes latins : quinque « cinq » et nervus « nerf », en référence aux 5 nervures des feuilles.
Le terme de niaouli dérive de yauli dans la langue de l'archipel Bélep à l'extrême Nord de la Grande Terre dans l'aire coutumière Hoot ma Waap (Nouvelle-Calédonie). Il est aussi appelé l' « arbre à peau », en raison d'une écorce s'exfoliant en grandes plaques de « peau » qui se détachent du tronc.
Les vertus du Niaouli sont connues depuis fort longtemps. Dans certaines tribus, il est traditionnellement utilisé pour se soigner mais entre également dans la construction de leurs cases.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.


Constituants biochimiques
Sesquiterpénols : nérolidol (48-65%)
Monoterpénols : linalol (25-45%)
Monoterpènes : limonène (3,5-8%)
Oxydes terpéniques : 1,8 cinéole (2-3,5%)


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide mobile limpide
Couleur : incolore à jaune


Melaleuca quinquenervia linaloliferum
Densité à 20°C
0,862 - 0,883


Point éclair
< 60°C


Rotation optique à 20°C
0° à +16°


Indice de réfraction à 20°C
1,465 - 1,485


Notes olfactives / parfumerie
Odeur douce, fraîche, avec une note balsamique,
de linalol


Voies de prédilection
Orale +++
Cutanée +++
Diffusion +++
Inhalation +++


Propriétés en aromathérapie scientifique
- Hormon-like (action sur l'axe hypophyso-testiculaire, aphrodisiaque, sur l'axe hypophyso-cortico-surrénalien, augmentation du tonus) +++
- Anti-inflammatoire, antalgique, antispasmodique
- Tonique digestive
- Anti-hypertensive
- Anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, antifongique


Propriétés en aromathérapie énergétique
- Neurotonique (équilibrante du système nerveux sympathique)
- Calmante, sédative


Indications traditionnelles
- Petites insuffisances hépatiques et pancréatiques, hépatites virales, digestion lente, ulcère, entérocolite parasitaire
- Arthrose, polyarthrite rhumatoïde, rhumatismes
- Sinusite
- Paludisme
- Hypertension artérielle
- Asthénie, stress, anxiété
- Zona, eczéma surinfecté


Conseils d'utilisation / Posologie courante
- En diffusion, il est utilisé pour ses vertus tonifiantes en cas de grande fatigue, en mélange avec d'autres huiles essentielles.


Précautions d'emploi / Contre-indications
Respecter les doses physiologiques et les précautions d'emploi générales.
Prudence chez les femmes du fait de l'action hormon-like.


Cosmétique
Anti-infectieuse, apaisante :
- Irritations cutanées, eczéma, surinfections cutanées


Cuisine
Pas d'utilisation connue.


Intérieur
Pas d'utilisation connue.


En savoir plus
Il existe plusieurs chémotypes de Melaleuca quinquenervia : à cinéole (et viridiflorol) qui est le plus connu, à nérolidol, à linalol. Les vertus du chémotype à linalol se rapprochent de celles du chémotype à nérolidol, il contient en effet un pourcentage élevé de nérolidol (la moitié de sa composition environ).


À retenir
L'huile essentielle de Niaouli à linalol est peu connue, ses vertus sont proches de celles du chémotype à nérolidol. Le nérolidol qu'elle contient abondamment lui confère des vertus toniques, stimulantes, aphrodisiaques, anti-infectieuses (renforcées par le linalol) et anti-rhumatismales, et le linalol y ajoute des vertus calmantes et antispasmodiques.


Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)