Mon Panier (Arrhes :
0,00
€ -
0
modules)
 












AROMATHÈQUE MYRTÉA


MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Coniza canadensis

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Conyza canadensis, Erigeron canadensis L.


Désignations vernaculaires
Erigéron du Canada, Vergerette du Canada, Vergerolle du
Canada, Erigère du Canada, Fausse camomille, conyza du
Canada, Herbe aux Français, Queue de Renard


Coniza canadensis
Désignation anglaise
Erigeron, Canadian Fleabane, horseweed,
Fleawort, Coltstail


Partie extraite
Sommités fleuries, plante


Origines courantes
Canada


Classification botanique
Règne : Plantae
Sous-règne : Tracheobionta
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Asterales
Famille : Asteraceae
Genre : Coniza


Description botanique
C'est une plante herbacée annuelle qui peut mesurer entre 20 cm et 1 m de haut. Les capitules sont très petits (< 5 mm de diamètre). Elle a une tige bien particulière, velue en forme de fuseau, et des feuilles de couleur vert cendré recouvertes de poils blancs, alternes et lancéolées. Les nombreux fruits, des akènes, sont munis d'une aigrette. Ses fleurs jaunâtres ou blanchâtres présentent de courtes ligules blanches. Les sommités fleuries sont récoltées au début de l'automne.


Mythologie / histoire / anecdotes
Originaire d'Amérique centrale et du Nord, elle s'est naturalisée en Europe et est devenue très courante voire invasive dans certains endroits. On la retrouve notamment en ville et en milieu périurbain, sur les friches industrielles et voies ferrées, où elle peut pousser dans le moindre interstice. Le nom « vergerette » a été donné suite à une tradition que certaines de ces plantes servaient autrefois de verges ou fouets pour punir les enfants. Lorsqu'on la froisse, la Vergerette du Canada dégage une odeur particulière qui aurait la propriété d'éloigner les sorcières selon une tradition ancestrale. Elle était et est toujours utilisée par les autochtones du Canada et les Indiens d’Amérique pour soigner les diarrhées et les hémorragies après l’accouchement, comme anti-douleur (douleurs d’estomac, articulations douloureuses). Ses vertus ont été diffusées par les Indiens auprès des pionniers du Nouveau monde. On en retrouve mention dès 1640 par l’herbaliste John Parkinson, rattaché au roi Charles 1er d’Angleterre.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.


Constituants biochimiques
Monoterpènes : limonène (60%), ocimène
Sesquiterpènes : trans-alpha-bergamotène (7-10%), germacrène-D (5%), gamma-curcumène


Propriétés organoleptiques
Apparence : liquide mobile
Couleur : jaune clair à orange


Coniza canadensis
Densité à 20°C
+/- 0,8681


Point éclair
48°C


Rotation optique à 20°C
+/- +50°


Indice de réfraction à 20°C
+/- 1,4910


Notes olfactives / parfumerie
Odeur : herbacée, épicée, citronnée


Voies de prédilection
Orale ++
Cutanée ++
Diffusion ++


Propriétés en aromathérapie scientifique
Stimulante hépatopancréatique +
Antirhumatismale ++, anti-inflammatoire, diurétique
Antispasmodique ++, coronarodilatatrice
Hormon-like ++


Propriétés en aromathérapie énergétique
Apaisante, régulateur du système neurovégétatif

Indications traditionnelles
Insuffisance hépatopancréatique
Coronarite, artérite, endocardite, hypertension
Rhumatismes, dystonie
Retard pubertaire (homme et femme)


Conseils d'utilisation / Posologie courante
En cas de douleurs rhumatismales, diluée dans une HV à 10% en massage local
1 à 2 gouttes en massage sur le plexus solaire en cas de tension nerveuse


Précautions d'emploi / Contre-indications
Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse


Intérieur
L'huile essentielle de Vergerette du Canada utilisée en diffusion éloigne les insectes, notamment les mouches.


À retenir
L'huile essentielle de Vergerette du Canada est surtout connue pour ses vertus anti-rhumatismales. Apaisante et coronaro-dilatatrice, elle montre également une action intéressante au niveau de la sphère cardiaque (coronarite, hypertension). Hormon-like, elle peut être utilisée en cas de retard pubertaire.


Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM
PDF
Télécharger le PDF



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)