Formations    Aromathèque  


AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Croton reflexifolius

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Cascarille, bois doux, faux quinquina


Croton reflexifolius
Désignation anglaise
Cascarilla


Partie extraite
Ecorce


Origines courantes
El Salvador


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Euphorbiales
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Croton


Description botanique
Retrouvée en Amérique centrale (Salvador, Costa Rica, nord du Mexique), la Cascarille est un arbuste buissonnant de 2 à 8 m de haut. Elle possède une écorce assez ligneuse, épaisse, d'une couleur similaire au quinquina, brun pâle, moins compacte et plus friable, d’un goût amer, piquant la langue et laissant à la fin une impression d’amertume mêlée de quelque chose d’aromatique. Cette écorce est couverte d’une pellicule blanchâtre, mince, insipide, ridée et légèrement sillonnée. Les rameaux sont recouverts de poils ou duvets d’une teinte rouge à brunâtre. Les feuilles alternées et lancéolées possèdent des écailles argentées. Son inflorescence est monoïque et rassemblée en grappes terminales avec des fleurs unisexuées dont les pièces féminines se transforment en capsules brunes (fruit). Elle pousse sur des bosquets secs ou humides, sur les plaines ou les coteaux, parfois sur le calcaire, jusqu'à 1 500 m d'altitude.


Mythologie / histoire / anecdotes
On récolte la Cascarille dans la nature pour un usage médical local. Ses feuilles sèches sont vendues couramment dans les marchés locaux pour le traitement du paludisme du fait de leurs vertus fébrifuges et d'autres affections comme les gastrites et ulcères gastriques grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Elle est également cultivée pour abriter du vent dans les plantations de café. L'écorce est utilisée pour aromatiser certaines boissons alcoolisées.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Constituants biochimiques
Monoterpènes : alpha-pinène (10-15%), béta-pinène (15-20%), limonène + béta-terpinène (2-5%), camphène (4-5%), myrcène (4-5%), paracymène
Sesquiterpènes : alpha-copaène (4-5%), ar-curcumène (3-4%)
Alcools terpéniques : linalol (3%), spathulenol (2-3%)


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide mobile limpide
Couleur : incolore à jaune pâle


Densité à 20°C
0,890-0,925


Point éclair
> 61°C


Rotation optique à 20°C
-1° à -8°


Indice de réfraction à 20°C
1,488-1,494


Voies de prédilection
Orale +
Cutanée ++
Diffusion +++


Propriétés en aromathérapie scientifique
Antinévralgique +
Fébrifuge
Tonique gastrique, stimule l'appétit
Astringente


Indications traditionnelles
Maux de tête, céphalées
Fièvre
Troubles digestifs
Hémorroïdes


Conseils d'utilisation / Posologie courante
1 à 2 gouttes sur les tempes pour soulager les maux de tête


Précautions d'emploi / Contre-indications
Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse


En savoir plus
Il existe de nombreuses espèces de Croton. L'huile essentielle de Croton eluteria a mieux été étudiée que celle de Croton reflexofolius. Les données fournies sont issues de la première espèce citée qui a une composition assez proche mais dont les pourcentages des constituants peuvent varier.


À retenir
L'huile essentielle de Cascarille est peu connue. Ses vertus antinévralgiques aident à soulager les maux de tête. Elle a également des vertus fébrifuges et de tonique digestif utiles en cas de fièvre et de difficultés de digestion.


Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)