Mon Panier (Arrhes :
0,00
€ -
0
modules)
 












AROMATHÈQUE MYRTÉA


MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Lavandula stoechas

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Lavande stoechade, lavande papillon, lavande à
toupet, lavande des îles d'Hyères, Lavande
des Maures


Lavandula stoechas
Désignation anglaise
Lavender stoechas


Partie extraite
Sommités fleuries


Origines courantes
Portugal


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Lavandula


Description botanique
C'est un arbrisseau aromatique très ramifié au feuillage feutré blanc-gris dense, qui peut mesurer 1 m de haut. Ses fleurs sont disposées en pseudo épis denses de coupe carrée avec de petites fleurs pourpres. Espèce de Lavande très mellifère, elle porte les plus grosses fleurs du genre. Elle apprécie une exposition chaude et ensoleillée, elle supporte la sécheresse, les sols pauvres et les grands vents mais résiste peu aux fortes gelées.


Mythologie / histoire / anecdotes
Le nom Lavandula stoechas vient des îles Stoechades, en Méditerranée, où cette plante sauvage est très répandue. Nommée aussi Lavande papillon,...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Constituants biochimiques
Cétones : fenchone (40-45%), camphre (12-16%)
Oxydes terpéniques : 1,8 cinéole (10-15%)
Monoterpènes : alpha-pinène, alpha-thujène, limonène
Monoterpénols : linalol


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide mobile
Couleur : jaune à orangé


Densité à 20°C
0,922-0,955


Point éclair
76°C


Rotation optique à 20°C
+12° à +35°


Indice de réfraction à 20°C
1,465-1,475


Notes olfactives / parfumerie
Odeur : de Lavande, intense, camphrée


Voies de prédilection
Orale -
Cutanée +++
Diffusion +
Olfaction +


Propriétés en aromathérapie scientifique
Anticatarrhale, expectorante, mucolytique +++
Anti-infectieuse spécifique (Pseudomonas aeruginosa ++)
Cicatrisante ++
Anti-inflammatoire ++
Tonique à faible dose


Indications traditionnelles
Stomatite, otite séreuse, otite bactérienne
Bronchite chronique, sinusite chronique
Plaies, eczéma, brûlures, piqûres d'insectes, urticaire, cicatrices, chéloïdes
Cellulite
Douleurs musculaires, crampes


Conseils d'utilisation / Posologie courante
Pour désencombrer les voies respiratoires basses, en mélange avec d'autres HE (Inule odorante, Niaouli), diluée dans une HV, en massage du thorax et du haut du dos
En cas d'otite, mettre une goutte derrière les oreilles, diluée dans une HV
En cas de plaies, cicatrices difficiles, localement en massage, en mélange avec l'HE d'Hélichryse italienne, diluée dans une HV


Précautions d'emploi / Contre-indications
Très neurotoxique et abortive
Déconseillée chez les femmes enceintes, allaitantes, enfants de moins de 12 ans (sauf voie auriculaire, diluée)


À retenir
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM
PDF
Télécharger le PDF



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)