Formations    Aromathèque  


AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Lavandula luisieri

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Informations
disponibles dans la monographie version longue.


Désignations vernaculaires
Lavande luisieri, Lavande de Séville


Lavandula luisieri
Désignation anglaise
Lavender Sevilla


Partie extraite
Sommités fleuries


Origines courantes
Espagne


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Lavandula


Description botanique
Il s'agit d'un buisson dressé de 50 à 75 m de haut. Le feuillage est vert clair sur les parties jeunes et plus gris à la base. Ses feuilles sont étroites et poussent jusqu'au niveau de l'épi floral. Chaque épi porte de nombreuses petites fleurs violet-foncé, le plus souvent alignées verticalement ainsi que des bractées vertes tournant au mauve. Au sommet, l'épi est entouré de bractées plus allongées de couleur mauve bleuté. Silicole, la Lavande de Séville pousse spontanément sur les collines arides, au sol argilo-sableux, pierreux, pauvre en matière organique, très commun au sud de l'Espagne.


Mythologie / histoire / anecdotes
La Lavande de Séville est une plante endémique du sud-ouest de la péninsule ibérique où elle pousse spontanément à l'état sauvage au milieu d'autres plantes odorantes comme les cistes. Associée au groupe Stoechas, elle est restée pendant longtemps mal identifiée. Elle se différencie des autres Lavandes et Lavandins par une fragrance typique, une composition et des vertus particulières.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Constituants biochimiques
Esters terpéniques : acétate d'alpha-luisiéryl (20-25%), acétate de lavandulyle
Oxydes terpéniques : 1,8 cinéole (15-20%)
Monoterpènes : alpha-pinène, luisiérène
Terpénols : linalol (2-3%), alpha-luisiérol
Cétones : camphre (1%), fenchone (1-2%), autres


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide mobile
Couleur : jaune ambré, roux à brun rougeâtre


Densité à 20°C
+/- 0,9384


Point éclair
69°C


Rotation optique à 20°C
+/- -45,35°


Indice de réfraction à 20°C
+/- 1,4712


Notes olfactives / parfumerie
Odeur : de tête cinéolée-menthée, puis miellée et fruitée,
notes de fond chaudes, ambrées, animales, de
tabac


Voies de prédilection
Orale -
Cutanée +++
Bain +++
Diffusion +++
Olfaction +++


Propriétés en aromathérapie scientifique
Cicatrisante, antitache, régénérante
Fébrifuge
Anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale
Antalgique, anti-inflammatoire
Lipolytique


Indications traditionnelles
Cicatrices, taches brunes, rides, vieillissement cutané, masque de grossesse
Fièvre, douleurs
Affections respiratoires, toux, bronchite, otite, sinusite
Cellulite


Conseils d'utilisation / Posologie courante
Pour atténuer les cicatrices, en mélange avec l'HE d'Hélichryse italienne, diluée dans une HV (comme la Rose musquée)
1 goutte d'HE derrière les oreilles en cas d'otite
En cas de toux ou bronchite, en massage du thorax et du haut du dos, diluée dans une HV


Précautions d'emploi / Contre-indications
Déconseillée pendant la grossesse, l'allaitement, chez les enfants de moins de 7 ans


À retenir
L'huile essentielle de Lavande luisiéri est peu connue et pourtant très intéressante et différente des autres Lavandes et Lavandins. Ses vertus cicatrisante, antitache et régénérante sont intéressantes en cas de cicatrices et pour prévenir le vieillissement cutané. Expectorante et antalgique, elle est également efficace en cas d'otite et de toux. Elle apaise les personnes nerveuses.






 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)