INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.
INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.

AROMATHÈQUE MYRTÉA

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Pinus divaricata

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Pinus banksiana


Désignations vernaculaires
Pin gris


Pinus divaricata
Désignation anglaise
Jack pine


Partie extraite
Aiguilles


Origines courantes
Canada


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Coniferophyta
Classe : Pinopsida
Ordre : Pinales
Famille : Pinaceae
Genre : Pinus


Description botanique
Le Pin gris est un conifère pouvant atteindre 10 et 20 m de haut. Il aime les sols sableux, graveleux et secs et pousse facilement dans les régions calcaires ou argileuses. C’est le pin qui possède la plus vaste distribution géographique en Amérique du Nord. Son écorce écailleuse et avec des sillons irréguliers est mince, brun rougeâtre à gris, puis brun foncé. Ses rameaux sont glabres, de couleur vert jaunâtre. Ses feuilles sont des aiguilles jumelées de 2-5cm, torses, écartées, pointues, vert jaunâtre pâle. Son fruit est un cône oblong ou conique, droit ou recourbé, asymétrique, souvent groupé par deux, pointant vers le bout des branches, il se forme en septembre de la deuxième année et persiste sur l'arbre 10-15 ans.


Mythologie / histoire / anecdotes
Le Pin gris est surnommé « fils du feu » du fait de sa particularité de ne libérer ses graines que sous l’action de la chaleur intense provoquée par les incendies de forêt. Le pin gris colonise donc facilement les terrains ravagés par le feu, d'autant plus que sa graine germe rapidement, en 10 jours maximum. Il est utilisé en construction et pour la production de pâte à papier. On le confond parfois avec le cyprès dans certaines régions. Les peuples indigènes l'utilisent en médecine pour soigner les coupures, dégager les voies respiratoires et réanimer les personnes évanouies. Un petit oiseau, la paruline de Kirtland (Dendroica kirtlandii), considéré comme quasi menacé aujourd'hui, dépend en grande partie du Pin gris pour sa reproduction.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Constituants biochimiques
Monoterpènes (majoritaires) : alpha-pinène (30-40%, béta-pinène (10-12%), delta-3-carène (10-15%), limonène (7-8%)
Esters : acétate de bornyle (10-12%)
Monoterpénols : alpha-terpinéol (3-5%)


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide
Couleur : incolore à jaune pâle


Densité à 20°C
0,857-0,890


Point éclair
41°C


Rotation optique à 20°C
-20° à +10°


Indice de réfraction à 20°C
1,465-1,479


Notes olfactives / parfumerie
Odeur : caractéristique de pin, verte, légèrement
poivrée


Voies de prédilection
Orale +
Cutanée ++
Bain ++
Diffusion +++
Inhalation +++


Propriétés en aromathérapie scientifique
Tonique, stimulante, neurotonique, hypertensive
Antitussive, expectorante
Cortison-like Décongestionnante lymphatique, active la circulation lymphatique et sanguine
Anti-infectieuse, antifongique, antiseptique


Indications traditionnelles
Fatigue physique ou nerveuse, asthénie
Congestion des voies respiratoires : bronchite, sinusite, asthme, processus inflammatoires et allergiques


Conseils d'utilisation / Posologie courante
En friction du thorax et du haut du dos, diluée dans une huile végétale, en cas de bronchite
En diffusion en cas d'asthénie


Précautions d'emploi / Contre-indications
Déconseillée dans les 3 premiers mois de grossesse
Déconseillée chez les enfants de moins de 7 ans
Irritation cutanée possible pure, à diluer dans une huile végétale


À retenir
Tonique, l'huile essentielle de Pin gris est indiquée en cas de fatigue physique ou nerveuse. Elle a également des vertus expectorantes et décongestionnantes des voies respiratoires intéressantes en cas de bronchite ou sinusite. Elle favorise une bonne circulation sanguine et lymphatique.


Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM
PDF
Télécharger le PDF



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)