Formations    Aromathèque  


AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HYDROLAT
Hyssopus officinalis

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Hysope officinale



Hyssopus officinalis
Désignation anglaise
Hyssop



Partie extraite
Plante entière



Origines courantes
Bassin méditéranéen



Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Hyssopus



Description botanique
L'Hysope officinale est un arbrisseau vivace très aromatique. Ses rameaux dressés possèdent des petites feuilles étroites. Elle donne des fleu...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.


Mythologie / histoire / anecdotes
L'origine du nom grec "Hyssopus" ou hébreux "esov"/"esob" signifie herbe sacrée. L'utilisation médicinale de l'Hysope remonte à l'Ant...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau



Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide



Hyssopus officinalis
Notes olfactives / parfumerie
Odeur : camphrée, épicée
Saveur : douce,
astringente, fraîche



Voies de prédilection
Voie orale : +++
Voie cutanée : +++



Propriétés en hydrolathérapie scientifique
Astringent
Antiseptique
Antispasmodique
Mucolytique, expectorant
Digestif, carminatif, stimulant métabolique
Tonique cardiaque, nerveux
Stimulant veineux et lymphatique



Propriétés en hydrolathérapie énergétique
Favorise la clarté et la lucidité, purifie le chakra du 3ème oeil
Permet d'affiner ses perceptions
Aide à relier les corps subtils et purifier l'esprit de toutes ses croyances imprégnées
Permet de tirer les vraies leçons des expériences
Dépression



Indications traditionnelles
Spasmes respiratoires, asthme
Spasmes musculaires, coliques intestinales, douleurs abdominales aiguës
Toux, bronchite, rhinite, sinusite
Déchaussement des gencives, extraction dentaire
Gaz intestinaux, aérophagie, nausées, vomissements, métabolisme lent
Asthénie, convalescence
Stases veineuses, oedèmes, cellulite



Conseils d'utilisation / Posologie courante
En inhalation dans un bol d'eau chaude en cas de problèmes de congestion des sinus
Pour favoriser la clarté de l'esprit, en cure de 40 jours, à raison d'une cuillère à soupe dans 1 L d'eau, il peut aussi être utilisé ponctuellement pour améliorer la concentration lors d'un travail intellectuel intense
En cas de troubles de la digestion, ajouter une cuillère à café dans une tasse d'eau chaude, à renouveler plusieurs fois par jour selon besoin



Précautions d'emploi / Contre-indications
Aucune connue
Par précaution, éviter chez les femmes enceintes, épileptiques et les jeunes enfants.



Cosmétique
Astringente
Antiseptique
Peaux relâchées, fatiguées, asphyxiées
Plaies, coupures, dermatoses



Cuisine
Cet hydrolat peut s'utiliser en cuisine, notamment pour aromatiser les entrées ou plats à base de tomates (gaspachos, salade de tomates, sauces à la tomate, soupes...) ou provençaux (tian de légumes, viandes…).



Intérieur
Pas d'utilisation connue



À retenir
L'hydrolat d'Hysope officinale est intéressant pour ses vertus mucolytiques et expectorantes en cas de bronchite, asthme, sinusite, rhinite, ...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.


Références / Bibliographie
L'hydrolathérapie – Lydia Bosson



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- HYDROLATHERAPIE PRATIQUE NIVEAU 2

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)