INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.
INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.

AROMATHÈQUE MYRTÉA

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Hyssopus officinalis var. decumbens

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Hyssopus officinalis var. montana


Désignations vernaculaires
Hysope decumbens, Hysope officinale
décombante, Hysope officinale couchée, Hysope
à rameaux couchés, Hysope des montagnes


Hyssopus officinalis var. decumbens
Désignation anglaise
Hyssop decumbens (Cineol)


Partie extraite
Plante / fleurs, Partie aérinne fleurie, Sommité fleurie


Origines courantes
France (Sud-Est) et Espagne surtout, originaire d’Europe
méridionale, Afrique du Nord, Asie
occidentale (Proche-Orient, Caucase)


Classification botanique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Lamiales
Famille Lamiaceae
Genre Hyssopus


Description botanique
L’Hysope couchée est un sous-arbrisseau vivace de 20 à 40 cm aux petites feuilles lancéolées persistantes. Elle a la particularité d’avoir des rameaux arqués, qui longent le sol avant de s’ériger. Ses fleurs à deux lobes, insérées au sommet des tiges de façon unilatérale, peuvent prendre une teinte violet foncé et sont très aromatiques. Elle affectionne les sols calcaires de la garrigue des régions méditerranéennes.


Mythologie / histoire / anecdotes
Figurant parmi les plantes mystiques de l’Antiquité, l’Hysope a souvent été associée aux rituels de purification. Etymologiquement, son nom vie...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.


Constituants biochimiques
Oxydes terpéniques (60%) : 1,8 cinéole (20-50%), trans-linalol oxyde
Monoterpènes (15-20%) : alpha- et béta-pinène, limonène, camphène, myrcène, sabinène
Monoterpénols : linalol, alpha-terpinéol
Cétones : iso-pinocamphone (1-5%), camphre


Propriétés organoleptiques
Apparence : liquide, mobile, limpide
Couleur : jaune pâle


Hyssopus officinalis var. decumbens
Densité à 20°C
0.910 à 0.920


Point éclair
56°C


Rotation optique à 20°C
-25° à -6°


Indice de réfraction à 20°C
1,475 - 1,49


Notes olfactives / parfumerie
Notes de têtes herbacées, camphrées


Voies de prédilection
Orale -
Cutanée ++
Rectale : +++
Diffusion +++
Inhalation +++
Olfaction +++
 

Propriétés en aromathérapie scientifique
Mucolytique, expectorante +++
Anti-asthmatique +++
Anti-inflammatoire ++
Antivirale ++
Tonique +


Propriétés en aromathérapie énergétique
Positivante puis négativante
Neurotonique
Apaisante, calmante
Apporte clarté de l’esprit
Purifie et relie tous les corps subtils entre eux, établit la communication entre les chakras
Développe l’intuition, active le 3ème œil
Invite à la méditation
Permet de se « redresser »
Aide à dissoudre les croyances et les idées reçues. Elle est employée comme protecteur énergétique par les soigneurs.


Indications traditionnelles
Bronchites (chronique, aigüe, asthmatiforme ou encore celle du « nourrisson »)
Sinusites
Rhinopharyngites
Asthme
Cystites
Dépression
Angoisse


Conseils d'utilisation / Posologie courante
En cas d’encombrement des bronches ou asthme non allergique, 2-3 gouttes en frictions sur le thorax et le haut du dos, diluée dans une huile végétale, associée à d’autres huiles essentielles
En cas de bronchiolite du nourrisson, 1 goutte diluée dans une huile végétale, en massage de la plante des pieds et le long de la colonne vertébrale
En inhalation en cas de sinusite ou rhume, 2-3 gouttes dans un bol d’eau chaude
En cas d’encombrement des bronches, asthme avec mucosités, et autres troubles respiratoires, en suppositoire, associée à d’autres huiles essentielles (Inule odorante, Eucalyptus notamment)
Pour les personnes angoissées, oppressées, dépressives, 2-3 gouttes en massage le long de la colonne vertébrale, diluée dans une huile végétale, associée à d’autres huiles essentielles
En diffusion ou 2-3 gouttes à respirer sur un mouchoir, en cas d’encombrement des sinus et des bronches ou en cas d’angoisses


Précautions d'emploi / Contre-indications
Précautions générales


Cosmétique
Anti-infectieuse Cicatrisante cutanée Acné


Cuisine
Pas de références trouvées.


Intérieur
En diffusion pour assainir l'atmosphère.


En savoir plus
L’hysope présente de nombreuses variétés. Il convient de ne pas confondre l’huile essentielle d’Hyssopus officinalis var. decumbens, dénuée de ...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

À retenir
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois
Ma bible des huiles essentielles – D. Festy – Editions Leduc
L'aromathérapie – Dominique Baudoux – Editions Amyris
L'aromathérapie énergétique – guérir avec l'âme des plantes – Lydia Bosson – Editions Amyris



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- AROMATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 3 - LES HUILES ESSENTIELLES RARES

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM
PDF
Télécharger le PDF



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.25/5

4.3/5 (4 votes)