Formations    Aromathèque  

AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Lavandula latifolia

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Lavandula spica


Désignations vernaculaires
Lavande aspic


Lavandula latifolia
Désignation anglaise
Spike Lavender


Partie extraite
Sommités fleuries, plante, fleurs


Origines courantes
Espagne


Classification botanique
- Règne : plantae
- Division : magnoliophyta
- Classe : magnoliopsida
- Ordre : lamiales
- Famille : lamiaceae
- Genre : lavandula


Habitat et description botanique
La Lavande aspic est un arbrisseau à tige ligneuse et carrée de la famille des lamiacées pouvant atteindre 80cm de haut.
Ses tiges se ramifient en fourches et ses feuilles étroites et linéaires peuvent atteindre 10cm. Ses inflorescences en épis présentent des petites fleurs violettes à la forme caractéristique des lamiacées.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
Son nom provient bien de sa proximité avec la vipère aspic. On l'employait dans le temps en friction sur les morsures comme anti-inflammatoire et détoxifiant. Nous déconseillons ce genre d'emploi aujourd'hui où tout du moins prévenons qu'il ne faut pas attendre de miracle !


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.
 

Constituants biochimiques
- Oxydes (20-35%) : 1,8 cinéole
- Monoterpénols (30-50%) : linalol, géraniol, alpha-terpinéol, terpinène 4-ol, bornéol
- Cétones (8-20%): camphre
- Autres constituants biochimiques : monoterpènes, sesquiterpènes, esters


Propriétés organoleptiques
- Aspect : liquide mobile limpide
- Couleur : jaune/vert très clair
 

Lavandula latifolia
Densité à 20°C
0.893 à 0.917


Point éclair
66°C


Rotation optique à 20°C
-7° à +2°


Indice de réfraction à 20°C
1,455-1,475


Notes olfactives / parfumerie
Notes de coeur vertes, florales, camphrées


Voies de prédilection
- Orale ++
- Cutanée +++
- Diffusion +
- Bain +
- Olfaction ++ 
- Rectale ++
- Vaginale ++


Propriétés en aromathérapie scientifique
- Anti-inflammatoire +++
- Antalgique +++
- Cicatrisante +++
- Mucolytique +++

- Virucide +++
- Détoxifiante +++
- Tonifiante générale +++
- Antibactérienne (action sur le staphylocoque doré) ++
- Fongicide ++


Propriétés en aromathérapie énergétique
Informations disponibles dans la monographie version longue.

Indications traditionnelles
- Toutes les affections inflammatoires cutanées : zona, herpès, eczéma ... +++
- Coupures, plaies +++
- Brûlures +++
- Dermatites, acné sévère +++
- Névrites +++
- Pathologies respiratoires productives et infectieuses, toux quinteuses, catarrhes bronchiques +++
- Asthénie +++
- Rhumatismes, tendinites, entorses...++
- Pathologies ORL: sinusites ++
- Mycoses cutanées et gynécologiques, pieds d'athlète ++


Conseils d'utilisation / Posologie courante
- Troubles articulaires et cutanés : en voie externe diluée à 10% dans une huile végétale, appliquer sur la zone concernée
- Troubles respiratoires : onctions sur le dos et la poitrine en synergie avec d'autres HE (Eucalyptus radié, Ravintsara ...)


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Précautions d'emploi générales : respecter les doses physiologiques.
- Précautions d'emploi spécifiques :
ATTENTION :
L'HE de Lavande aspic ne présente généralement aucune contre-indication aux doses physiologiques, mais certains chémotypes produits au Portugal peuvent contenir de fortes quantités de cétones (jusqu'à 50% de camphre) et doivent donc être employées avec précaution pour les sujets épileptiques, les femmes enceintes, les enfants et les sujets sensibles.


Cosmétique
- Cicatrisante et régénérante cutanée, elle apaise les coups de soleil, les gerçures, les irritations en tout genre
- Antiseptique et purifiante, elle est utilisée contre l'acné


Cuisine
Aucune référence trouvée.


Intérieur
Aucune référence trouvée.


En savoir plus
Son parfum est nettement moins agréable que celui de la Lavande vraie. La Lavande aspic contient du camphre et du 1.8 cinéole alors que la Lava...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

À retenir
Elle s'emploie surtout en voie externe pour les troubles inflammatoires cutanés et articulaires, pour lesquels elle est redoutable d'efficaci...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois
Ma bible des huiles essentielles – D. Festy – Editions Leduc
L'aromathérapie – Dominique Baudoux – Editions Amyrislt;brgt;Traité d'aromathérapie scientifique et médicale, Michel Faucon, Éditions Sang de la Terrelt;brgt;lt;brgt;



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- AROMATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 2 - LES HUILES ESSENTIELLES À USAGE SENSIBLE

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (1 vote)