INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.
INFO IMPORTANTE : Du 6 au 15 août, le standard est exceptionnellement fermé. Du 16 au 24 Août inclus, notre accueil téléphonique n'est ouvert que le matin du lundi au vendredi. Le traitement des inscriptions s'effectue normalement.

AROMATHÈQUE MYRTÉA

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HYDROLAT
Salvia officinalis

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Sauge officinale, Sauge commune, Sauge des jardins,
Thé d'Europe, Grande Sauge, Herbe sacrée


Salvia officinalis
Désignation anglaise
Common sage


Partie extraite
Fleurs et feuilles


Origines courantes
France, régions méditerranéennes


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Salvia


Description botanique
La Sauge officinale est une plante très ramifiée pouvant atteindre 50 à 80 cm de haut, avec une tige carrée caractéristique des Lamiacées, à la base lignifiée. Se feuilles sont opposées, oblongues, veloutées, rugueuses au toucher, à bords très finement denticulés, aux multiples nervures qui sont saillantes sur la face inférieure, de couleur vert pâle, légèrement gris-blanchâtre. Les jolies fleurs bleues ou roses en épis font leur apparition vers le mois de mai et restent ouvertes le temps d'un été. Elle aime les lieux ensoleillés et secs, des sols calcaires et bien aérés de préférence, et vit en général à une altitude inférieure à 800 m.


Mythologie / histoire / anecdotes
Salvia officinalis évoque Artémis, déesse lunaire de la chasse, symbole du principe féminin. L’origine du nom de la Sauge vient de « salvare » en latin qui signifie « sauver, guérir ». Elle est utilisée depuis l’Antiquité et reconnue pour ses nombreuses vertus, des propriétés digestives au soin des problèmes de peau, les anciens lui attribuaient des vertus de protection et de purification importantes que ce soit chez les Egyptiens, les Grecs, les Chinois, les Indiens… Elle entre dans la composition du célèbre « Vinaigre des quatre voleurs ». A cette époque, avec sa réputation de panacée, elle figure parmi les plantes sacrées. Aujourd’hui encore, sa réputation n’est plus à faire, on lui reconnaît des vertus antiseptique, tonique digestive, antispasmodique, antisudorale, elle est l’alliée des problèmes féminins. D’ailleurs, un célèbre dicton provençal est là pour nous le rappeler : « Qui a de la Sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin. »


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide


Salvia officinalis
Notes olfactives / parfumerie
Odeur : aromatique, épicée, fraîche
Saveur
: aromatique, un peu épicée, rafraîchissante


Voies de prédilection
Voie orale : +++
Voie cutanée : +++


Propriétés en hydrolathérapie scientifique
Harmonise les fonctions rénales, surrénales et hépatiques
Régularise la transpiration
Renforce la flore intestinale et vaginale
Diminue le taux de cholestérol
Détoxique l'organisme
Antifongique
Oestrogen-like
Emménagogue
Mucolytique
Digestive
Régénérateur et tonique des gencives, aide à cicatriser les aphtes
Coupe-faim
Crée l'équilibre entre les systèmes sympathiques et parasympathiques
Antioxydant


Propriétés en hydrolathérapie énergétique
Troubles par rapport à la nourriture : boulimie liée au stress, suivi et abandon de régimes
Désir intense de sucreries avant la menstruation, abdomen gonflé et mauvaise digestion
Difficulté à s'accepter et accepter les autres
Occultation des souvenirs de l'enfance
Manque d'objectivité par rapport à soi-même, difficulté à se regarder en face
Attitude autodestructrice
Manque de clarté spirituelle
Excès de Pitta
6ème chakra bloqué


Indications traditionnelles
Insuffisance hépatique et biliaire
Syndrome prémenstruel (crampes, agitation, abdomen gonflé), préménopause, ménopause, bouffées de chaleur
Névrite virale
Infections buccales, gingivites, aphtes
Asthme, bronchite, toux
Transpiration excessive des pieds, mains et aisselles
Troubles circulatoires liés au système hormonal
Appétit excessif


Conseils d'utilisation / Posologie courante
En cas de transpiration excessive ou de bouffées de chaleur, faire une cure de cet hydrolat par voie interne ou mettre une cuillère à café dans un verre d'eau en cas de besoin.
En cas de désordre intestinal, mycoses vaginales, faire une cure par voie interne.
En cas d'aphtes ou de gingivite, vaporiser cet hydrolat dans la cavité buccale, en éventuelle association à d'autres hydrolats (Laurier noble, Hélichryse italienne, Lavande fine...)
Lorsqu'il y a un malaise vis-à-vis de la nourriture, un appétit excessif, un désir d'aliments sucrés excessif, faire une cure par voie interne de 40 jours.


Précautions d'emploi / Contre-indications
Aucune connue


Cosmétique
Tonique
Soin des peaux matures, ridées, relâchées
Soin des peaux mixtes à grasses
Soin du cuir chevelu, chute de cheveux, cheveux gras


Cuisine
Cet hydrolat peut apporter sa douce saveur aromatique pour parfumer les plats de légumes, lentilles, bouillons, sauces diverses.


Intérieur
Pas d'utilisation connue


En savoir plus
Il remplace avantageusement l'huile essentielle qui peut s’avérer neurotoxique et abortive si les doses utilisées sont trop élevées du fait de sa forte teneur en cétones monoterpéniques, les thuyones.


À retenir
L'hydrolat de Sauge officinale, à l'action hormonale équilibrante, est l'allié des femmes de la puberté à la ménopause en cas de troubles di...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.


Références / Bibliographie
L'hydrolathérapie– de Lydia Bosson



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- HYDROLATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 1

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM
PDF
Télécharger le PDF



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (8 votes)