Formations    Aromathèque  


AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HYDROLAT
Rosmarinus officinalis

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Romarin (à verbénone)


Rosmarinus officinalis
Désignation anglaise
Rosemary verbenone type


Partie extraite
Plante entière


Origines courantes
France


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Rosmarinus


Description botanique
Le romarin est un arbrisseau qui peut atteindre jusqu'à 1,50 m de hauteur, voire jusqu'à 2 m en culture mais il pousse essentiellement à l'état sauvage sur le pourtour méditerranéen. Il est reconnaissable en toute saison à ses feuilles persistantes sans pétiole, coriaces, beaucoup plus longues que larges, aux bords légèrement enroulés, vert sombre luisant sur le dessus, blanchâtres en dessous. Leur odeur, très camphrée, évoque aussi l'encens d'où il doit son nom « encensier » en provençal. La couleur des fleurs, qui se présentent en grappes assez semblables à des épis, varie du bleu pâle au violet. Leur calice est velu, à dents bordées de blanc. Elles portent deux étamines ayant une petite dent vers leur base. La lèvre inférieure de la corolle est profondément divisée, faisant penser au labelle de certaines orchidées. Comme pour la plupart des Lamiacées, le fruit est un tétrakène.


Mythologie / histoire / anecdotes
Le nom « romarin » viendrait du latin « ros marinus » (rosée de mer), ou bien du grec « rhops myrinos » (buisson aromatique), ou encore du lati...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.


Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide limpide


Rosmarinus officinalis
Notes olfactives / parfumerie
Odeur
: fraîche, aromatique, herbacée
Saveur : rafraîchissante, puissante, aromatique


Voies de prédilection
Voie orale : +++
Voie cutanée : +++


Propriétés en hydrolathérapie scientifique
Activateur du métabolisme, énergisant
Stimule la fonction rénale
Stimule le système cardio-vasculaire
Expectorant, mucolytique
Stimulant hépato-biliaire
Améliore la capacité digestive
Détoxiquant général


Propriétés en hydrolathérapie énergétique
Manque de concentration, difficulté de mémorisation
Manque de flexibilité mentale
Attitude pessimiste, critique, méfiante
Bouderie en cas de conflit
Sensation d'avoir constamment froid, même en été
Excès de Kapha


Indications traditionnelles
Hypotension
Manque d'énergie
Trouble hépato-biliaire
Prostatite
Faiblesse rénale
Prise de poids et rétention d'eau avant la menstruation
Acné et autres problèmes cutanés


Conseils d'utilisation / Posologie courante
En cas de trouble hépatique, d'acné, ou tout simplement en cure de printemps ou autre changement de saison, faire une cure de 20 jours en interne.
Pour améliorer la concentration et la mémoire, ou en cas d'attitude trop pessimiste et méfiante, faire une cure par voie interne de 40 jours.


Précautions d'emploi / Contre-indications
Aucune connue


Cosmétique
Antiseptique, purifiant
Tonifiant
Soin des peaux mixtes, acnéiques
Soin des cheveux gras
Chute de cheveux
Pellicules


Cuisine
Cet hydrolat peut être utilisé dans vos plats en sauce, légumes, soupes, viandes pour apporter une saveur du sud.


Intérieur
Pas d'utilisation connue


À retenir
Grâce à ses vertus réputées sur la sphère hépatique, il est idéal en cure de printemps, pour détoxifier le foie et en cas de problèmes cutanés ...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.


Références / Bibliographie
L'hydrolathérapie– de Lydia Bosson



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- HYDROLATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 1

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (10 votes)