Formations    Aromathèque  

AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies > Huiles essentielles, essences, extraits et absolues

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Thymus zygis ct thymol

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Désignations vernaculaires
Thym à thymol, thym rouge


Thymus zygis ct thymol
Désignation anglaise
Thyme thymol


Partie extraite
Fleur / Plante


Origines courantes
Bassin méditerranéen


Classification botanique
Règne : Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Thymus


Habitat et description botanique
Poussant en touffes serrées dans les sols pauvres, caillouteux secs et ensoleillés de la garrigue, ramassé sur lui-même, le Thym vulgaire est un petit sous-arbrisseau vivace et grisâtre dépassant rarement une quinzaine de centimètres. Il fait partie des espèces aromatiques que l’on connait bien. Profondément enraciné, il se poursuit par une tige ligneuse, rugueuse et très tortueuse qui se divise en nombreux rameaux dressés vers le ciel. La floraison a lieu vers le solstice d’été, au printemps et en été, on peut alors découvrir ses petites fleurs blanc-rosé. Ses feuilles, très petites et nombreuses, sont opposées et très étroites, vertes à grisâtres sur le dessus et velouté et blanchâtres en dessous.
Le thym vulgaire supporte bien les sécheresses et la chaleur estivale. Le thym à thymol de fin de saison possède des glandes de couleur rouge foncé due à la forte concentration en phénols de son essence.
Dans la Nature, le chémotype à thymol, assez répandu, est souvent envahi par les autres chémotypes.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
La racine de son nom pourrait provenir du grec « thymos, thumon » signifiant « fumée » ou « parfum » ou encore de l'égyptien « tham »traduisan...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau.


Constituants biochimiques
Phénols monoterpéniques : thymol (50 %), carvacrol (10%)
Monoterpènes : paracymène (15%), gamma-terpinène (10%), alpha-terpinène, béta-caryophyllène, myrcène
Alcools monoterpéniques : terpinène-4-ol, bornéol, linalol
Sesquiterpènes : béta-caryophyllène, lédène, alloaromadendrène


Propriétés organoleptiques
Liquide mobile et limpide couleur jaune clair


Thymus zygis ct thymol
Densité à 20°C
0,915 à 0,937


Point éclair
+60°C


Rotation optique à 20°C
-10° à +10°


Indice de réfraction à 20°C
1,490 à 1,505


Notes olfactives / parfumerie
Odeur puissante, aromatique, herbacée, épicée


Voies de prédilection
- Cutané +++
- Diffusion ++


Propriétés en aromathérapie scientifique
- Anti-infectieuse majeure à large spectre d'action +++
- Antifongique, antimycosique +++
- Antiparasitaire +++
- Spasmolytique
- Immunostimulante
- Tonique digestive : carminative, cholagogue, apéritive


Propriétés en aromathérapie énergétique
- L’HE de thym à thymol est revitalisante et dynamisante, elle redonne de l’énergie et combat l’asthénie mentale.
- Elle redonne courage et confiance en soi, et permet de se défaire des peurs et des angoisses envahissantes.
- Elle aide à gérer la frustration et l’insécurité.
- Associée au 1er chakra (muladhara)


Indications traditionnelles
- Infections de la sphère ORL : bronchites, sinusites, angines, laryngites, grippe
- Infections intestinales : gastro-entérite, tourista, diarrhées infectieuses, amibiases, intoxications alimentaires
- Maladies urinaires : cystite
- Maladies cutanées : ulcère, dermatoses infectieuses, panaris, dermatites, plaies


Conseils d'utilisation / Posologie courante
- Pour assainir les voies respiratoires : 5 à 10 gouttes de thym à thymol diluées dans 20 ml d’huile végétale en massage sur le dos et la poitrine 2 à 3 fois par jour. Association possible avec l’eucalyptus radié et le ravintsara.
- En cas de mycose : quelques gouttes de thym à thymol en association avec du tea tree et du géranium rosat mélangées dans de l’huile végétale, en massage sur la zone concernée.
- Pour lutter contre les infections hivernales, refroidissements et fatigues physiques et psychiques : quelques gouttes d’HE de thym à thymol diluées dans une huile végétale (5% maximum) en massage sur le plexus solaire 2 à 3 fois par jour.


Précautions d'emploi / Contre-indications
- Très puissante, l’HE de thym à thymol est interdite aux femmes enceintes, allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans.
- A utiliser fortement diluée dans une HV pour les peaux sensibles (5 % maximum), car l’HE de thym à thymol peut être dermocaustique et provoquer des irritations cutanées.
- Cette HE est contre-indiquée en cas d’insuffisance hépatique et de maladies de l’appareil digestif (ulcère, reflux gastro-oesophagien).
- Elle est aussi déconseillée en cas de troubles cardiaques (hypertention artérielle, tachycardie)
- Potentiellement neurotoxique et hépatotoxique, elle doit être prise sur de courtes périodes seulement (7 jours maximum).
- La voie orale est réservée au thérapeute.
- En diffusion, l’HE de thym à thymol doit être associée à d’autres huiles essentielles (5%)


Cosmétique
L’huile essentielle de thym à thymol peut entrer dans la composition de formules contre les cheveux ternes et dévitalisés. En association avec les HE d'ylang-ylang et de romarin à verbénone.


Intérieur
L’HE de thym à thymol peut être diffusée en association avec d’autres huiles pour désinfecter une pièce.


En savoir plus
Informations disponibles dans la monographie version longue.

À retenir
L’HE de thym à thymol est une huile antimicrobienne majeure à large spectre d’action. Elle combat efficacement toutes sortes de maladies infect...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
Ma bible des huiles essentielles - D. Festy - Editions Leduclt;brgt;lt;brgt;




 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 5.00/5

5.0/5 (1 vote)